Désir

Publié le par Alundra

P081209_15.080001.JPG

B-M

 

 

  Le bus grince et se secoue, je m'endors presque alors que les discussions cachent le son de la musique. Trop de monde, ça en devient suffocant. Le véhicule s'arrête, les portes loin devant s'ouvrent. Respiration soudaine, illumination dans cet amas populaire : une charmante personne arrive. Ne pouvant s'assoir, elle est forcée de se tenir debout, face à moi. J'aurais voulu lui céder ma place, mais quelqu'un dormait sur mon épaule.

   Elle trahit l'obscurité des autres, elle évoque la fraîcheur et la simplicité. Ses cheveux bruns et bouclés sont coiffés et découvrent son cou. Son visage, calme, étonne par ce regard vif mais doux, ce nez fin, cette bouche agréable et ses adorables joues. Elle se tient droite, fière, mais émane une impression de douceur, de volupté. Son corps est svelte, magnifique même. Une peau tannée invitant à la tendresse et des jambes implorant des caresses. Un souffle brasse sensiblement son haut léger, dévoilant quelque peu sa taille. Dieu, que je voudrais la prendre et me laisser choir dans ce sensible transport ! La parcourir de mes doigts, de mes baisers, tous deux égarés dans cette foudre lointaine. Mon corps s'emporte et la musique s'accélère : fougueux désir, hargneux appétit !

   La porte s'ouvre encore, elle est happée par la foule. Où est-tu ? Ne pars pas si vite ! Trop tard, elle est abandonnée dans le vaste monde, perdue dans mon simple souvenir.

Publié dans Textes

Commenter cet article

Flaque 14/01/2010 10:35


Magnifique ! tout simplement !